maison d'édition

La Vie hâtive

LA VIE HÂTIVE

 

De Kevin Juliat

Illustrations de Pauline Ledu

Préface de Jean-Philippe Blondel

Parution : 27 mars 2013

Format : 14×19 cm

216 pages

ISBN 979-10-92390-00-1

 

Tirage limité, exemplaires numérotés et signés

2e édition à paraître le 2 mai 2013

ISBN 979-10-92390-01-8

pour commander votre exemplaire, merci d’adresser un chèque de 21€ (17€ + 4€ de frais de port)
à l’ordre du Bleu des étoiles
au 8, rue de Bellevue
22100 Lanvallay

ou de nous faire votre demande par mail à l’adresse :
contact@lebleudesetoiles.com 

 

« Et puis je revois surtout cette existence que j’ai créée, cette vie hâtive où rien ne s’arrête jamais et où même les rêves me sont des atouts précieux pour avancer dans l’inconnu. J’ai souvent peur, je m’angoisse parfois pour rien et pourtant je n’ai pas l’envie de renoncer à cela, à ce mode de vie dans lequel je me sens bien. Cette vie hâtive, justement, que je compare souvent à celle de Dean, de Rimbaud, de Radiguet. Ces mois qui passent comme des années et où j’ai l’impression d’avancer à pas de géant. Qu’en restera-t-il ? Je dois prouver à tous ceux qui ont cru en moi qu’ils n’ont pas eu tort et que je saurai récompenser leurs attentes. Je ne veux pas être un feu de paille, un garçon du vent qu’on oubliera bien vite au passage d’un autre bien plus jeune et plus beau. Je veux signer de mes empreintes le sol de Paris, je veux qu’un jour on se souvienne de moi et je donnerai tout pour que ces espoirs ne soient pas vains. »

 

À 20 ans, Kévin décide de quitter sa province et de monter à Paris pour vivre la grande aventure. Avec pour seuls compagnons de route un Moleskine et un stylo noir, il foule le Paris des écrivains et celui des étudiants. De la Sorbonne à Saint-Germain-des-Prés, de son studio minuscule aux soirées mondaines, il ose vivre la vie qu’il s’était toujours imaginée.

Ce carnet est son trésor. Il contient son histoire. Stages en maison d’édition, cours à la fac, amours, amitiés, doutes, ambitions, nuits de travail et errances dans la ville, tout y est soigneusement inscrit.

Ce carnet est aussi un témoignage, celui d’une jeunesse qui veut toujours plus, qui vit à en perdre haleine, avec passion et sans se retourner. Cette jeunesse qui consume la vie et qui n’a pour unique moyen de la retenir que de la mettre en mots.

Ce carnet renferme entre ses pages une vie hâtive.

 

Ce qu’on en dit sur les blogs:

Charlotte L’insatiable

Les Facéties de Lucie

Le blog du petit carré jaune 

Blablablamia